• « Être, exister, connaitre, se reconnaitre »

    Sebastiano Fini est né en 1949 à Dorno en Italie. Sculpteur, plasticien, photographe, musicien et scénographe, cet artiste célèbre la femme et ses mystères dans le monde moderne.

    Il laisse derrière lui une œuvre riche, multi-supports, que nous souhaitons aujourd'hui vous dévoiler, bientôt 10 ans après sa disparition.

     
    → Voir l'intégralité des oeuvres disponibles à la vente
     

    → Pour plus d'informations, veuillez nous contacter

  • Publicités

Le catalogue 2012-2013 est désormais disponible en ligne !

Pour télécharger le catalogue, veuillez cliquer sur le lien suivant :  →   Catalogue 2012-2013 Sebastiano Fini Publicités

RDV sur Artprice !

Certaines oeuvres de Sebastiano Fini sont désormais disponibles sur artprice ! Soyez les premiers à en profiter !

Hommage à Sebastiano Fini – L’Art survit, 2003

« J’ai besoin de m’exprimer pour respirer, pour vivre. »

Hommage à Sebastiano Fini – « Art & Savonnerie », 2007

“Le Savon est lié à l’histoire industrielle de Savona, comme à celle de Marsiglia: substance détergente utilisée depuis des siècles pour l’hygiène des corps et la propreté des linges… De là à en faire un support à la création artistique! Ce pari, un artiste prématurément disparu l’avait tenté, son nom: Sebastiano Fini. En 1998, le plasticien … Lire la suite

« L’Art Robuste » – Chronique, La Marseillaise,1999

“ Invité pour la deuxième fois par la galerie Susini, Sebastiano Fini expose ses sculptures récentes dans le grand espaces Sextius. Jamais la Galerie Contemporaine Sextius n’a autant ressemblé à un musée. On y avance dans sa longueur, entre deux rangées de sculptures dont les divers piédestaux (fûts d’acier, pierre blanche, colonne de métal) ennoblissent le … Lire la suite

« Ombres et Lumières » – Art Sud, 1996

« Antithèse triste de la flamboyante Italie de l’Ere Bonito Oliva, le sculpteur et plasticien Sebastian0 Fini tourne le dos et l’esprit aux précieuses ridicules de cette fin de millénaire. Défiant critiques, marchands et théoriciens à la petite semaine, il invente un univers d’ombre et de lumières. Dans la pénombre née de l’utopie communautaire et de … Lire la suite

Les femmes anthropomorphes

« Je ne peux pas résumer mon travail en quatre mots. Mes sculptures récentes sont par contre le résumé d’une longue recherche sur l’identité. Être, exister, connaitre, se reconnaître. Les femmes anthropomorphes des années 80 : femmes comme roches et roches comme femmes. La nature qui se regarde et se reconnaît. L’équilibre entre la douce faiblesse de l’être … Lire la suite

 » La poupée Barbie, produit de notre univers, stéréotype et prototype « 

«  J’ai regardé ce qui m’entoure et pour un moment je n’ai vu rien d’autre que ces fenêtres : en noir. Sans sortie. A l’intérieur des fenêtres, j’ai vu se matérialiser des têtes. Les visages de « mes » femmes. Une série d’aquarelles noires et de grandes peintures peintes avec les couleurs de l’industrie pour fond. Seuls paysages … Lire la suite

A la Une : Encres panarea, 40×50, 1986

Oeuvres mises en vente – Prix sur demande Pour plus d’informations, veuillez nous contacter Voir l’intégralité des oeuvres disponibles à la vente